skip to main content

Vérifiez les faits concrets concernant l’extraction des matières premières!

Les mythes au microscope.

Vérification des faits concrets: Qu’est-ce qui est vrai et qu’est-ce qui est faux concernant les mythes qui entourent les matières premières minérales telles que le sable, le gravier et la pierre naturelle ? Le Forum MIRO a décidé de vérifier les mythes courants et souvent répétés qui circulent autour des matières premières rocheuses.


Des sujets importants tels que les quotas de recyclage, la demande personnelle, la manque croissante de sable, l’utilisation des terres, la conservation de nature ainsi que la durabilité et l’économie circulaire en relation avec l’industrie des granulats sont abordés. Il s’agit de convaincre l’industrie des avantages tels que la décentralisation en tant que clé des voies de transport courtes, la qualité des matières premières en tant que condition préalable au recyclage et les avantages pour la société ainsi que pour chaque citoyen.

Par exemple: Le mythe de l’utilisation des terres
L’extraction des matières premières n’occupe-t-elle pas trop de terres?


Par exemple, quiconque assimile l’extraction de matières premières rocheuses dans toute l’Allemagne à des surfaces particulièrement importantes sera étonné de voir à quel point les gravières, carrières et sablières actives nécessitent peu d’espace. Le clip n° 3 de la nouvelle série MIRO «Der Faktencheck» (La vérification des faits concrets) explique à quoi cela ressemble réellement et ce qu’il peut advenir des anciennes zones d’extraction par la suite.

Dans toute l’Allemagne, la surface nécessaire chaque année pour l’extraction active de matières premières rocheuses en fonction de la demande ne mesure que 12,9 km². Une fois converti, cela signifie que seulement 0,004% de la superficie totale de l’Allemagne doit être utilisé à cette fin pour couvrir la demande nationale d’environ 500 millions de tonnes par an – selon les experts en matières premières de l’ Association fédérale allemande des matières premières minérales (Bundesverband Mineralische Rohstoffe e.V.).

En outre: Même ces petites portions de terrain ne sont pas occupées à perpétuité, mais ne sont utilisées que temporairement pour l’extraction de matières premières. Une fois l’extraction terminée, elles sont à nouveau disponibles pour d’autres industries ou groupes d’intérêt en tant que terres utilisables pour la gestion forestière et agricole, les loisirs locaux, la conservation de la nature ou d’autres fins – en fonction de la planification de l’utilisation ultérieure qui a été décidée.

Par rapport à la faible superficie requise par l’industrie des granulats, la République fédérale d’Allemagne compte 30% de forêts et de zones boisées, 50% sont utilisés par l’agriculture et 15% sont occupés par des zones d’habitation et de transport.

La conclusion en est: L’extraction active de matières premières rocheuses n’est en aucun cas caractérisée par un besoin élevé en terres. En même temps, il s’agit d’une sorte de «première utilisation», car là où les matières premières ont été stockées, quelque chose d’autre peut être créé plus tard.

Regardez le clip de 1,5 min. ici:

Vérification des faits concrets concernant la consommation de matières premières, Forum MIRO

Bon à savoir: Pour l’extraction professionnelle de matières premières, en particulier sur de petites surfaces, STICHWEH propose une technologies des installations et des systèmes de traitements flexibles et parfaitement adaptés: de l’extraction de sable et de gravier au transport et à la classification professionnelle..

La gamme de machines et d’installations pour l’extraction de sable et de gravier pour le marché mondial comprend des scrapers, roues à godets, laveurs à pales, cribleuses, séparateurs par dépôt, pompes et cyclones et solutions globales et spéciales.

Retour à la vue d'ensemble des nouvelles